Imprimer

L'essentiel, en bref

De quoi parle-t-on ?

Réflexion sur les différents modes de séchage des mains (essuie-mains en papier, air froid, air chaud, linge en tissu en rouleau, etc.) et par extension sur les papiers d'hygiène (papiers toilette et papiers ménage).

Pourquoi en parler ?

Ces différentes solutions de séchage des mains ont des impacts environnementaux et sociaux, tout au long de leur cycle de vie (de la fabrication à l'élimination).

Par exemple, en ce qui concerne l'impact du papier d'hygiène qui est fabriqué à partir de cellulose de bois, il faut s'imaginer que tous les 6 mois, les forêts mondiales régressent d'une surface équivalente à celle de la Suisse, entre autres pour la fabrication du papier hygiénique! (source: OFEV).

Vous trouverez diverses informations utiles sur cette problématique dans le Guide des achats professionnels responsables comme :

Bonnes pratiques

Les bonnes pratiques présentées ici sont issues des discussions des participants aux groupes d'échange d'expériences sur les achats responsables proposés par Coord21.

Gestion du changement

Plusieurs éléments peuvent faciliter le changement de pratique éventuellement nécessité par l'intégration des critères de développement durable dans les achats:

Besoins et systèmes existants

Pour choisir le mode de séchage des mains, déterminer en détail le besoin des utilisateurs: par exemple s'agit-il d'un lieu qui a besoin d'un haut niveau d'hygiène? le lieu est-il fortement fréquenté? qui sont les utilisateurs (des enfants, des étudiants, des malades, etc)? Le choix du moyen de séchage des mains ne va pas être identique dans un hôpital ou dans une salle de classe.

Analyses des cycles de vie